Alain-Fabien Delon : Pourquoi il veut prendre exemple sur son frère Anthony

Fils d’Alain Delon et de l’ancienne mannequin néerlandais Rosalie van Breemen, Alain-Fabien Delon est sous les projecteurs en raison de la sortie de son premier roman, De la race des seigneurs. Après le magazine Gala dont il a fait la couverture avec sa compagne Capucine Anav, le jeune homme de 24 ans a choisi de se confier à Point de vue. Il revient notamment sur ses relations compliquées avec son père, bien moins difficiles toutefois qu’il y a quelques années, mais aussi avec sa soeur et son frère Anthony. Il évoque ce dernier lorsqu’on l’interroge sur un éventuel désir de paternité.

On lui parle beaucoup de son père, icône du cinéma, mais qu’en est-il de son envie à lui d’être papa à son tour. En couple avec l’ex-chroniqueuse de Touche pas à mon poste, il est apaisé et malgré son jeune âge, il aborde volontiers le projet d’avoir un bébé : « Je pourrais prendre exemple – sur ce point-là – sur Anthony qui fait du bon travail avec ses enfants. Il s’occupe très bien de Loup et Liv, c’est un père moderne et très présent. »

Dans le magazine Gala plus tôt, il déclarait vouloir tisser des liens aussi forts que ceux qui existent dans le foyer de sa bien-aimée : « J’aimerais réussir ça avec ma propre famille, celle qu’on aura. » Capucine Anav précisait alors qu’ils aimeraient avoir un fils : « Un jour, on en a parlé ensemble et il m’a dit qu’il aimerait avoir un fils pour contrecarrer cette généralité qui veut qu’un père soit plus proche de sa fille. Pour prouver qu’on peut aimer les deux sans faire de différence. »

Anthony Delon, aîné de trente-ans d’Alain-Fabien Delon, est le papa de trois filles : Alyson (32 ans), née d’une aventure passée, puis de Loup (23 ans) et Liv (17 ans) qu’il a eues avec Sophie Clérico. Ces deux dernières vivent avec leur papa. L’important pour l’homme d’affaires et de mode est que les relations soient paisibles pour ses filles qu’il élève, de manière à ce qu’elles grandissent dans un cadre serein, loin des conflits conjugaux mais aussi des blessures qu’il a vécues dans sa propre enfance avec Alain Delon.

Voilà effectivement un bel exemple de papa aux anges avec ses magnifiques filles ! Savoir qu’il inspire son petit frère doit le toucher, lui qui déclarait dans Nice Matin en 2016 à propos d’Alain-Fabien et sa période tumultueuse : « Il a du succès en tant que mannequin, je pense qu’il se cherche encore et qu’il en viendra un jour à la comédie. » En effet, si l’écriture lui plaît, le benjamin des Delon se plaît devant la caméra : on l’a vu dans le film Une jeunesse dorée d’Eva Ionesco et il vient de terminer un tournage physiquement éprouvant en Guyane.

Retrouvez l’intégralité de l’interview dans le magazine Point de vue du 13 février 2019


Source : Voir

Blablaweb