Bébés nés sans bras : trois nouveaux cas dans les Bouches-du-Rhône

Trois petites filles sont nés en 2016, près de l’étang de Berre, avec la même malformation du membre supérieur. Ces nouveaux cas suspects viennent s’ajouter à ceux déjà repérés dans l’Ain, en Loire-Atlantique et dans le Morbihan.

Selon le Parisien publié ce matin, 21 janvier 2019, trois nouveaux cas suspects d’agénésie transverse du membre supérieur ont été repérés dans les Bouches-du-Rhône. Il s’agit de petites filles nées en juin, août et novembre 2016 dans des communes proches de Vitrolles. Or à proximité, se trouve l’étang de Berre, une zone industrielle très polluée.

Ces trois cas, confirmés par Emmanuelle Amar, responsable du registre des malformations en Rhône-Alpes (Remera) ont été signalés à Santé publique France. L’agence a lancé fin 2018 des investigations après la révélation de cas suspects dans le Morbihan, en Loire-Atlantique et dans l’Ain. 

Le fait que plusieurs cas surviennent dans une période courte et sur un périmètre restreint fait craindre une intoxication de la mère au cours de la grossesse ou l’exposition à des produits polluants. Mais, pour l’instant, aucune cause n’a pu être identifiée.

Pour aider à comprendre l’origine de ces malformations congénitales, les familles doivent remplir un questionnaire d’une trentaine de pages qui permet de recueillir des informations sur le déroulement de la grossesse. 

La création d’un comité d’experts scientifiques a été annoncée fin 2018. Il devrait rendre un premier rapport au 31 janvier 2019, et un rapport définitif fin  juin. 

Source : Voir

Blablaweb