Benoît Poelvoorde explique pourquoi il n’a jamais voulu avoir d’enfants

Dans le film Deux Fils de Félix Moati, Benoît Poelvoorde incarne un père en pleine crise existentielle qui décide d’abandonner son métier de médecin pour devenir écrivain. Ses deux fils, incarnés par Vincent Lacoste et Mathieu Capella, doivent alors digérer ce bouleversement tout en gérant les leurs. Pour Le Parisien, l’acteur belge est revenu sur ce rôle, inspiré du père du réalisateur, le journaliste Serge Moati, et répond à la question « Comment se met-on dans la peau d’un père quand on ne l’est pas dans la vie ?« .

« Le texte était bien écrit, ça m’a beaucoup aidé. Et puis, j’ai été enfant. Là, c’est particulier parce que mon personnage est presque le troisième enfant. Au final, ce sont les fils qui s’occupent de leur père, qui le protègent. C’est un père sur la touche« , explique Benoît Poelvoorde au Parisien. A-t-il eu jamais envie d’avoir un enfant ? La réponse du comédien est claire : « Non. Je le savais d’entrée de jeu. On est deux [il vit depuis 1992 avec une certains Coralie d’après Le Parisien, NDLR], hein, on a eu cette discussion une fois, deux fois… Je pense que j’ai bien fait. On ne m’a pas programmé pour être père. Je suis assez angoissé, j’ai trop la trouille qu’il arrive quelque chose aux enfants : il ne faut pas qu’ils courent, il faut qu’ils mangent… Mais ça ne me gêne pas : j’ai des enfants partout. Tous les enfants de mes amis sont mes enfants. Je m’en occupe bien. J’en ai 5. Je suis là si l’avion s’écrase avec leurs deux parents ! Les enfant m’aiment bien. Je fais n’importe quoi, je les agite. Après, ils sont énervés comme des puces et moi, je rentre me coucher. Alors les parents viennent se plaindre… C’est facile : je n’ai que les avantages, pas les inconvénients. »

Un sujet qu’il avait déjà abordé dans Gala en 2013 : « Je ne suis pas capable de me prendre en charge moi-même, donc je ne me vois pas avoir la responsabilité d’un autre. J’ai une nature inquiète. Si j’avais un enfant, ce serait terrible ! J’emmerderai tout le monde, et surtout elle – je dis elle, parce que j’aurais préféré avoir une petite fille, c’est plus malin ! »

Deux Fils, en salles le 13 février 2019


Source : Voir

Blablaweb