Cameron Diaz : Un célèbre réalisateur s’excuse de lui avoir montré son pénis

C’est au tour de Peter Farrelly de voir ressortir ses vieilles casseroles ! Connu pour avoir réalisé les films Dumb et Dumber ou bien encore L’Amour extra-large, le cinéaste 62 ans écope d’une très mauvaise publicité, quelques jours seulement après que son nouveau film Green Book a remporté le Golden Globe du meilleur film dans la catégorie comédie.

Le 9 janvier 2019, soit trois jours après la cérémonie de remise de prix, le site The Cut relevait de vieux articles datés de 1998. Le premier, extrait du magazine Newsweek, relate un moment où Cameron Diaz (dirigée à l’époque par Peter Farrelly dans Mary à tout prix) se remémorait le jour où elle avait auditionné face au réalisateur. « Lorsqu’un réalisateur vous montre son pénis la première fois que vous le rencontrez, vous devez admettre le génie créatif« , avait-elle glissé.

Le second, extrait de The Observer, montre Peter Farrelly en train de raconter cette fois où il avait effectivement dégainé son sexe devant son actrice, précisant que cela n’avait été qu’une « blague » potache et que c’est d’ailleurs cela qui avait donné l’envie à Cameron Diaz de travailler avec lui. Puis de se reprendre plus sérieusement : « C’est une blague. Ce n’est pas comme si j’avais pour habitude de la sortir en disant : ‘Hey, regardez ! C’est ma b*** !’« , avait-il notamment déclaré.

A l’heure où les comportements sexuels déplacés n’ont plus leur place dans l’ère du mouvement #MeToo, ces propos font tâche. Et qu’importe si Cameron Diaz a elle-même admis qu’elle avait trouvé cette « blague » à son goût. Contactée par les médias, la comédienne (retraitée) de 46 ans a d’ailleurs refusé de réagir aux vieux propos de Peter Farrelly, estimant sans doute qu’il n’y avait pas lieu d’entretenir une polémique qui n’existe pas à ses yeux.

Le cinéaste s’est en revanche immédiatement fendu d’un communiqué après la parution de l’article de The Cut qui a été envoyé aux médias américains. « C’est vrai. J’ai été un idiot. Je l’ai fait il y a des décennies et je me croyais drôle, et la vérité, c’est que je suis gêné et que ça m’embarrasse maintenant. Je suis profondément désolé« , a indiqué Peter Farrelly. Fin du dossier ?


Source : Voir

Blablaweb