Ces parfums orientaux qu’on a dans la peau

L’histoire du parfum oriental

La création des parfums orientaux date des années 20. En 1925, le lancement de Shalimar marque un tournant dans le monde de la parfumerie et s’impose, encore aujourd’hui, comme le parfum oriental par excellence. « C’est une histoire d’amour venant des Indes », précise Thierry Wasser. Car ce jus mythique imaginé par Jacques Guerlain trouve son inspiration dans l’une des sept merveilles du monde : le Taj Mahal.

Parfums orientaux : leurs caractéristiques

Les parfums orientaux sont chauds, puissants avec un aspect mystérieux. On les caractérise souvent aussi de parfum sensuel. Il en existe plusieurs familles : oriental épicé, oriental floral, oriental boisé… Certaines notes gourmandes reviennent toutefois comme la vanille ou l’ambre mais aussi le baume, le baume de Pérou, le benjoin, ou encore la myrrhe.

La composition des parfums orientaux

Le parfum oriental peut donc se mélanger à d’autres familles. Comment ? Thierry Wasser explique : « La base du parfum vanillé, ambré est assez versatile. C’est à l’ingénuité dé chaque parfumeur de composer, de jouer avec cette base vanille et de l’assortir avec autre chose sinon cela serait trop monolithique. Il faut les décorer avec des fleurs de bois, des épices… Là où nous mène notre inspiration. »

Découvrez notre sélection de parfums orientaux.

Source : Elle.fr

Blablaweb