Comment la pleine conscience nous fait du bien au quotidien?

Conseils d’une star aux gens surmenés

Ruby Wax, une vie de star

Qui est Ruby Wax ?

Actrice, réalisatrice, scénariste et productrice, née aux USA en 1953, Ruby Wax a percé dans la comédie en Grande Bretagne. Entre une vie de famille et une carrière professionnelle très riche, la star subit un burn-out qui l’oblige à remettre en question sa vie menée à 100 km/h.

Sa démarche après un burn-out

Contrainte de mettre sa vie en pause, Ruby Wax s’interroge sur les origines de son burn-out. Elle en distingue la principale raison qui est l’apanage de notre époque : une fatigue mentale due à un cerveau « grillé » à force de ressassement continu de ses émotions et soucis. Sans compter des attitudes et comportements épuisants : se comparer aux autres pour mesurer sa réussite (ou son échec), dire son avis sur tout pour rechercher un gage de reconnaissance. Ou encore montrer son masque social pour se faire accepter ou aimer des autres.

C’est la quête de performance et d’efficacité qui nous pousse dans ces retranchements du mental et nous mène droit au burn-out. Le paroxysme, pour Ruby Wax, étant atteint avec le multitasking en entreprises et notre vie quotidienne.

Nous nous félicitons de notre capacité à faire 30 choses à la fois, nous nous gargarisons du nombre phénoménal d’activités que nous réalisons en une seconde, et pourtant c’est non seulement ce qui nous empêche de vivre dans le présent mais surtout ce qui nous mène droit au mur.

« Réveille-toi », un ouvrage destiné aux surmenés

Pour mettre fin à cette jungle mentale où la loi de l’ego et de la peur règnent, Ruby Wax s’est intéressée à la pleine conscience et a décidé de la pratiquer :

la seule raison – et je dis bien la seule raison – pour laquelle je m’y suis mise, c’est la multitude de preuves scientifiques qui démontrent que c’est ce qui a le meilleur taux de succès dans le traitement d’un nombre impressionnant de troubles physiques et mentaux.

Dans son dernier ouvrage « Réveille-toi », elle nous livre son expérience de la pleine conscience et des différents bienfaits qu’elle en reçoit.

L’expérience de la pleine conscience par Ruby Wax

Ce qu’est la pleine conscience pour Ruby Wax

Pour Ruby Wax, la pleine conscience se résume à la capacité de sortir de ses pensées pour être présent et attentif à chaque moment de vie.

Nous sommes effectivement capables de faire, dire et de penser trois choses différentes en même temps. Ce qui nous demande beaucoup d’énergie, bien que nous ne nous en rendions plus compte.

En se concentrant sur ce que l’on fait, on échappe aux boucles de réactions émotionnelles dans lesquelles nous restons enfermés. Et en se concentrant sur le présent, Ruby Wax note que l’on sort du mode « pilote automatique ».

En plus de lui épargner la fatigue mentale, Ruby Wax a pu expérimenter d’autres bénéfices de la pleine conscience.

L’acceptation

La pleine conscience « est la voie royale pour l’acceptation de la loi dite de l’emmerdement absolu. Tout le monde veut que les choses s’améliorent. Mais la plupart du temps ça ne passe pas comme ça. »

Ainsi, en mettant son cerveau sur pause pour nous empêcher de prévoir, d’anticiper, de planifier, nous nous forçons à lâcher prise et à laisser venir les événements comme ils sont.

L’autocompassion

C’est le socle de la pratique de la pleine conscience : arrêter de vivre dans ses pensées négatives, et faire preuve de gentillesse envers soi-même. C’est pourtant le point le plus difficile. Et pourquoi ? Ruby Wax nous délivre son point de vue : « vous êtes furieux contre vous-même d’être aussi triste et anxieux alors vous avez tout ce qu’il vous faut et que vous pouvez vous faire livrer des sushis à 4h du matin si l’envie vous en prend, pendant que d’autres tentent de survivre dans des zones de guerre. Vous pensez que la dernière chose que vous méritez, c’est de la gentillesse. »

La culpabilité est monnaie courante chez les Occidentaux. Conscients de notre chance de vivre dans des pays en paix, libres et riches, nous culpabilisons d’être malheureux parce que nous avons tout pour nous. En théorie. Mais comme nous le savons bien chez BloomingYou, si le confort est appréciable, il ne fait pas le bonheur. Le bonheur, on le cultive dans son esprit et on le déniche dans le sens que l’on donne à sa vie.

Pour revenir à l’autocompassion, la pleine conscience permet de nous y faire accéder par deux chemins : en changeant les pensées négatives en pensées positives sur soi-même ou en mettant en pause les pensées négatives. Car après tout, s’accorder un répit de soi-même est déjà faire preuve de gentillesse.

Et, c’est justement en s’oubliant, que l’on peut être complètement présent à ce qui nous entoure. Notre esprit et notre corps sont enfin alignés, au même endroit.

Pour pratiquer la pleine conscience, Ruby Wax n’a pas réellement de méthode écrite ou de mantra à réciter. Il s’agit juste de porter son attention via les 5 sens sur les tâches de la vie quotidienne que nous faisons très souvent en pilote automatique. Vous pouvez pratiquer la pleine conscience pendant vos courses, au sport, les activités mécaniques, fumer une cigarette, courir , faire la vaisselle ou le ménage.

Pour illustrer son idée, Ruby Wax a imaginé la journée-type où la pleine conscience est mise en pratique.

La journée de pleine conscience de Ruby Wax

7h : le réveil sonne, mettez le 10 min avant votre sonnerie habituelle pour un exercice de 5-10min de pleine conscience. Cela peut être l’occasion de faire un scanner mental en ressentant chaque partie de votre corps. Ou de se concentrer sur les différentes sensations vécues dans l’émergence de son sommeil. Si c’est trop dur, vous pouvez pratiquer la pleine conscience en vous brossant les dents ou en prenant une douche, en vous concentrant à chaque fois sur chacun de vos 5 sens.

8 h : que vous buviez un café ou mangiez une tartine, la pratique est toujours là même. Vous restez concentré sur votre petit-déjeuner et sur le ressenti de vos 5 sens.

8h30 : en bus, dans le métro, ou le taxi, mais surtout pas si vous êtes au volant, prenez conscience de vos pieds sur le sol, de votre corps sur le siège, des sons qui vous entourent, de votre souffle. Regardez-vous penser et si vous êtes nerveux parce que vous êtes en retard, concentrez-vous sur votre nervosité.

9-13h : si vous êtes victime d’un embouteillage de cerveau et que le stress vous tombe dessus, faites un exercice de pleine conscience de 3min ou moins. Au quotidien, essayez de le faire 1 fois avant le déjeuner et 1 fois après le déjeuner. Cela peut être de marcher dans la rue ou de boire un thé.

13h : concentrez-vous sur le contenu de votre assiette en vous concentrant sur chacun de vos 5 sens. Vous pouvez le faire même pendant un déjeuner de travail, personne ne le remarquera.

16h : pause goûter ? C’est l’occasion de poser son cerveau pour une pleine conscience.

19h : cette pause est plus nécessaire que les autres, car elle permet de ne pas ramener du travail à la maison. Pour éviter de ramener le travail à la maison, prenez 1min pour vous concentrer sur les sons. Pas besoin d’écouter de la musique, juste les sons qui vous entourent pour vous faire sortir de votre tête et vous faire revenir à vos sens.

Apprenez à rester concentré

20h : si vous remarquez que votre cerveau est toujours en surchauffe, prenez un temps pour faire une pause de pleine conscience, en observant attentivement ceux qui vous entourent.

23h : Au lit, vous pouvez faire un dernier petit exercice de 3min. Ca vous aidera à vous endormir. Allongé, autorisez vos pensées à se perdre dans une orgie. Ruminez, stressez, faites des plans sur la comète, ressassez de tout votre soûl. Enfin, au bout d1min, ramenez votre concentration sur votre souffle et la dernière minute consiste à respirer profondément par une longue expiration.

Cela pourrait ne paraître pas grand-chose, et pourtant oublier ses pensées pour se focaliser sur le moment contribue pour beaucoup à son bien-être.

Comme le témoigne une dernière fois Ruby Wax :

Ce qui me pousse à continuer la pratique de la pleine conscience, même quand je ne suis pas d’humeur (et, croyez-moi, c’est souvent), c’est que je comprends l’impact qu’elle peut avoir sur mon cerveau et donc sur mon bien-être. Quand vous faites des abdos, vous voyez un résultat : des gouttes de sueur vous coulent sur le visage. Avec la pleine conscience, chaque fois que vous pratiquez, vous augmentez le périmètre de votre cerveau qui correspond à votre faculté de concentration. […] Les bénéfices seront à la fois biologiques, psychologiques et neurologiques.

Et de conclure « Si vous voulez être heureux, apprenez à rester concentré. »

Source : Ruby Wax, « Réveille-toi ! Petit précis de pleine conscience à l’usage des gens surmenés », éditions Le Cherche Midi, 2019


Source : Voir

Blablaweb