Diane Kruger joue avec la transparence pour briller à Berlin

Née il y a quarante-deux ans à Algermissen en Allemagne, Diane Kruger n’était pas peu fière de se rendre à Berlin pour présenter son nouveau long métrage, The Operative. Ce long métrage, hors compétition, a été dévoilé le 10 février en présence d’une partie de l’équipe. Ainsi, la divine Diane était entourée sur le tapis rouge de Werner Daehn, Aglika Dotchev, Martin Freeman, Cas Anvar et du réalisateur Yuval Adler.

Pour le red carpet, Diane Kruger a choisi de porter une création audacieuse de la maison Givenchy, jouant sur les volumes et la transparence et dévoilant sa silhouette toujours parfaite. La veille, elle était déjà présente sur le tapis rouge, portant une robe Giambattista Valli, afin de soutenir le nouveau film de son ami, le réalisateur Fatih Akin : Der Goldene Handschuh. C’est lui qui l’a dirigée dans In the Fade, long métrage pour lequel elle a remporté le prix d’interprétation à Cannes.

Devant les photographes et fidèle à son habitude de discrétion, la star n’a pas posé avec son amoureux Norman Reedus, père de sa fille qui a vu le jour au mois de novembre dernier. On ne sait pas si l’enfant et son papa ont accompagné la star sur les terres germaniques ; la dernière fois que la jolie famille a été aperçue, c’était le 6 février à New York.

The Operative nous emmène à la fin des années 2000, alors que la crise du nucléaire entre l’Iran et l’Occident est au bord de l’implosion : Rachel, agente du Mossad surdouée et actrice principale d’une conspiration internationale, disparaît sans laisser de trace. Thomas, son référent de mission, se lance alors à sa recherche, avec pour seul indice un message codé laissé par la disparue.


Source : Voir

Blablaweb