Emilia Clarke (Game of Thrones) victime de deux AVC, elle avoue avoir frôlé la mort

Les célébrités n’ont plus peur de se livrer à cœur ouvert sur leurs problèmes de santé. Alors que Justin Bieber suit actuellement une thérapie pour soigner sa dépression, Emila Clarke est récemment revenue sur les drames qui ont failli lui coûter la vie. En effet, l’interprète de Daenerys dans la série à succès Game of Thrones a dernièrement publié une tribune via le New Yorker dans laquelle elle raconte avoir survécu à deux hémorragies cérébrales successives à la suite du tournage de la première saison du show signé HBO. La jeune femme se souvient : « Le matin du 11 février 2011, j’étais en train de m’habiller dans les vestiaires d’une salle de gym à Londres quand j’ai commencé à avoir de violents maux de tête. J’étais tellement fatiguée que je ne pouvais même pas mettre mes baskets. (…) La douleur devenait insupportable, j’ai su à cet instant que mon cerveau était endommagé. » Emmenée d’urgence à l’hôpital pour faire un IRM, la comédienne apprend le mal dont elle souffre : « Le diagnostic était rapide et de mauvais augure : une hémorragie sous-arachnoïdienne, un type d’attaque mortel causée par le saignement du cerveau. J’ai eu un anévrisme, une rupture artérielle. »

Prise en charge par les médecins, Emilia Clarke a été opérée du cerveau pendant trois heures. L’hémorragie a pu être contrôlée mais son calvaire ne faisait malheureusement que commencer. L’actrice poursuit : « Quand je me suis réveillée, la douleur état atroce. Je ne savais pas où j’étais. Je ne pouvais plus me rappeler de mon nom. Je souffrais d’aphasie, un trouble du langage. Par conséquent, mes phrases n’avaient aucun sens. Au plus mal, j’ai voulu en finir. J’ai demandé au personnel médical de me laisser mourir. Mon métier – le rêve que j’avais tant espéré pour ma vie – était axé sur le langage, la communication. Sans ça, j’étais perdue. » Remise de cet aphasie quelques jours plus tard, la comédienne sort finalement de l’hôpital et s’apprête à retourner sur le plateau de Game of Thrones pour la saison 2. Une période compliquée pour la jeune femme puisque les neurologues lui avaient à l’époque révélé qu’il lui restait un autre anévrisme susceptible de se rompre à tout moment. Constamment sous morphine, Emilia Clarke tente de garder la tête haute malgré la douleur : « Pour être honnête, je pensais que j’allais mourir à chaque minute. »

Nous sommes alors en 2013, Emilia Clarke a terminé de filmer la saison 3 de GOT quand elle apprend encore une mauvaise nouvelle à la suite d’un énième scanner. Son anévrisme a doublé de volume et il faut l’opérer au plus vite. Si rien ne va se passer comme prévu, les neurologues vont tout faire pour lui sauver la vie. « La première procédure avait échoué. J’hurlais de douleur à mon réveil. J’avais une hémorragie massive et les médecins m’ont fait comprendre que mes chances de survie étaient minces s’ils n’opéraient pas de nouveau. Cette fois, ils ont dû faire une chirurgie plus invasive, à travers mon crâne. Ma convalescence a été beaucoup plus difficile que lors de ma première opération » avoue-t-elle. L’actrice restera alors un mois à l’hôpital pour se remettre. Un témoignage bouleversant. Mais que les fans se rassurent. Aujourd’hui, Emilia Clarkle va beaucoup mieux et a même lancé une organisation caritative baptisée SameYou dont le but est d’aider les rescapés d’accidents cérébraux nécessitant des traitements. Tout aussi engagée, Kim Kardashian lutte quant à elle aux côtés des prisonniers pour faire interdire la peine de mort en Californie.


Source : Voir

Blablaweb