Éric Dupond-Moretti magistral, applaudi par sa chérie Isabelle Boulay

Avec Éric Dupond-Moretti à la barre, le médiatique avocat de 57 ans se lance un nouveau défi. Alors qu’il avait déjà fait une incursion dans le cinéma, il se frotte désormais aux planches. Il a déjà reçu les vifs applaudissements de nombreuses personnalités.

Lors de sa prestation du 22 janvier, Éric Dupond-Moretti a pu compter sur la présence de celle qui fait battre son coeur : la chanteuse québécoise Isabelle Boulay. La star, qui avait caché sa romance avant que des photos volées ne paraissent dans la presse, avait un large sourire aux lèvres en posant backstage. Il faut dire qu’elle ne tarit pas d’éloges sur son compagnon. On a aussi pu voir Mireille Dumas et son mari Dominique Colonna, Catherine Ceylac, Smaïn, Alain Lanty et sa compagne Isabelle Ballis, Christophe Kulikowski (rédacteur en chef politique de l’émission On n’est pas couché), Patrick Chêne ou encore Gérard Darmon, l’homme d’affaires Marc Ladreit de Lacharrière, Frédéric Taddeï, les producteurs Gilbert et Nicole Coullier, Marc-Olivier Fogiel, Félix Gray et surtout Elena Moretti, la maman d’Éric. Une femme formidable a qui il rend hommage dans son spectacle. C’est une longue standing ovation à laquelle il a eu droit, avec de très nombreux rappels.

Longuement interrogé dans les pages de L’Obs, l’avocat fait des confidences sur son métier. « Je raconte d’ailleurs dans la pièce les raisons pour lesquelles je suis devenu avocat. J’ai choisi cette profession parce que l’expression orale est une forme de psychothérapie qui apaise ses névroses. Et puis, il y a aussi une raison moins avouable : c’est parce que je voulais plaire aux filles (…) Convaincre, c’est jouissif« , dit-il. Pourfendeur du politiquement correct, Eric Dupond-Moretti peut aussi profiter de la scène pour dire ce qu’il se retient de dire dans un tribunal. Au risque de ne pas plaire à tout le monde… « Que voulez-vous, c’est cela, l’hypermoralisation, qui engendre la radicalisation des esprits. Il n’y a plus de nuance, et donc plus d’intelligence. C’est blanc ou noir. La palette de nuances a disparu. Il y a tout le temps des gens qui pensent à votre place« , clame-t-il. De ses procès célèbres à ses coups de gueule en passant par sa vision de la justice, nul doute que sur scène, le ténor se lâche !

Éric Dupond-Moretti à la barre, mis en scène par Philippe Lellouche au théâtre de la Madeleine (dirigé par Michel Lumbroso) a été co-écrit avec Hadrien Raccah. Le spectacle se joue jusqu’au 24 février.


Source : Voir

Blablaweb