Eugenie d’York : 1re mission émouvante avec son mari Jack, Sarah Ferguson fière

Alors que sa soeur aînée la princesse Beatrice a profité dernièrement d’un événement très médiatisé – une soirée de bienfaisance à laquelle présidait la duchesse Catherine de Cambridge – pour officialiser son histoire d’amour avec son compagnon Edoardo, la princesse Eugenie d’York a franchi un nouveau cap symbolique avec son époux Jack Brooksbank : cinq mois après leur mariage, elle a honoré son premier engagement royal en la présence de son époux, et celle de son père le prince Andrew.

Jeudi 21 mars 2019, Eugenie et Jack, qui n’a pas le statut de membre actif de la famille royale britannique mais était simplement présent pour épauler sa moitié, se sont présentés ensemble au Royal National Orthopaedic Hospital afin d’y inaugurer un nouveau bâtiment, le Stanmore Building. Ravissante dans une robe claire de la marque Maje, la princesse, âgée de 28 ans, ne découvrait pas vraiment les lieux : c’est précisément dans cet hôpital qu’elle avait été opérée à l’âge de 12 ans (en 2002) pour remédier à sa scoliose sévère, corrigée au moyen de deux tiges de titane de vingt centimètres implantées de part et d’autre de sa colonne vertébrale et de vis de cinq centimètres dans la nuque. Le 1er juillet 2018, à l’occasion de la Journée internationale de sensibilisation à la scoliose, elle avait d’ailleurs révélé pour la première fois, via Instagram, l’impressionnante radio rendant compte du résultat de cette intervention qui avait duré pas moins de 8 heures et nécessité trois jours de soins intensifs, une semaine de convalescence et le recours par la suite à un fauteuil roulant.

Marquée par cette expérience qui changea sa vie, mais aussi par la manière exceptionnelle dont le personnel médical l’avait accompagnée dans ce processus, la princesse Eugenie d’York avait alors fait part de son intention d’aider à lever des fonds pour améliorer les moyens des équipes de cet hôpital, laissé dans un état de délabrement déplorable : « Il y a une disparité très frappante entre la qualité de service du RNOH et la qualité des bâtiments dans lesquels le personnel travaille. Quiconque visite le site de Stanmore peut voir immédiatement pourquoi il faut de toute urgence un nouvel hôpital« , avait-elle souligné en juillet dernier, prenant la tête de l’appel de fonds prévu à cet effet.

C’était important que Jack, mon mari depuis peu, voie l’endroit où j’ai été opérée

Moins d’un an plus tard, c’est, on l’imagine, avec une très grande joie qu’elle y est donc revenue pour inaugurer de nouvelles installations, en compagnie de son père le prince Andrew, parrain du Royal National Orthopaedic Hospital depuis 2003. D’autant que le nouveau bâtiment, qui a coûté 50 millions de livres sterling (58 millions d’euros) et peut accueillir 119 patients, concentre ce qui se fait de mieux à ce jour en matière de design architectural et de technologie médicale, avec en prime des oeuvres d’art contemporain, susceptibles de stimuler le moral des malades. Un aspect dans lequel Eugenie a joué un rôle particulier, puisque les oeuvres en question ont été prêtées par la galerie d’art Hauser & Wirth… qu’elle dirige.

La jeune femme ne compte d’ailleurs pas en rester là : au cours de cette visite, elle a aussi annoncé qu’elle acceptait le patronage du fonds caritatif de l’hôpital, destiné à lever dès à présent de l’argent pour un autre bâtiment du RNOH qui doit ouvrir en 2020. « C’est un tel honneur d’être ici aujourd’hui, j’ai l’impression que mes os et mon sang font partie de ce bâtiment, a-t-elle déclaré avec effusion. J’ai appris aujourd’hui, au cours de cette visite, que nous avons tous quelque chose à voir avec cet endroit parce que cela compte à nos yeux, et pour nous c’est très important d’inaugurer ce bâtiment et que Jack, en tant que mon époux depuis peu, pour son premier engagement public, puisse être là et voir l’endroit où j’ai été opérée. » Une opération si importante dans son parcours de vie qu’Eugenie avait choisi de porter le jour de son mariage une robe laissant voir sa cicatrice.

Sur les réseaux sociaux, une personne en particulier a été particulièrement sensible à cette mission royale : Sarah Ferguson, la mère de la princesse Eugenie et ex-épouse du prince Andrew. « Tellement fière d’Andrew, Eugenie et Jack », a écrit la duchesse d’York, rappelant tout ce que « sa famille doit à cet hôpital » pour avoir changé la vie de la princesse.


Source : Voir

Blablaweb