Grossesse : gare, aussi, à la caféine contenue dans le thé

Selon les dires d’un chercheur d’une université irlandaise, les femmes enceintes devraient veiller à ne pas trop consommer de thé, car il contient également de la caféine, néfaste au développement du foetus.


© istock

Si le fait de réduire voire de supprimer le café est une précaution connue de nombreuses femmes enceintes, la consommation de thé demeure généralement moins contrôlée. Et pourtant, comme le rappelle Ling-Wei Chen, chercheur à l’University College de Dublin (Irlande), le thé contient aussi de la caféine qui peut potentiellement nuire au développement foetal lorsqu’elle est présente en excès.

Dans une étude scientifique parue en octobre dernier, le chercheur et son équipe ont tenté de savoir s’il existait un lien entre la consommation de caféine de la mère et la naissance du bébé lorsque le thé était la principale source de caféine. Car on dit souvent que la théine, ou caféine du thé, n’a pas tout à fait les mêmes effets et propriétés que celle contenue dans le café.

Grâce aux données de quelques 941 femmes irlandaises, dont le thé était la principale source de caféine pour 48% d’entre elles, les chercheurs ont constaté que le fait que la caféine proviennent du thé ou du café ne changeait pas tellement les méfaits de cette substance sur le foetus lorsqu’elle est consommée en excès. Les bébés nés de femmes ayant consommé des niveaux élevés de thé durant leur grossesse avaient un plus grand risque d’avoir un poids de naissance anormalement faible ou de naître prématurément. En clair, le fait que la caféine provienne majoritairement du thé n’a pas modifié ses méfaits dus à une consommation excessive durant la grossesse.

Faut-il pour autant faire une croix pure et simple sur la caféine du thé et du café pendant la grossesse ? Selon Ling-Wei Chen, l’important serait avant tout de veiller à réduire et à limiter sa consommation.

L’Organisation mondiale de la santé recommande aux femmes enceintes de ne pas dépasser 300 mg de caféine par jour, toutes sources confondues. Mais puisque l’on compte environ 100 mg par tasse de café et environ 33 mg par tasse de thé, le total peut vite grimper. Plus sévère, le Collège américain de gynécologie-obstétrique recommande aux femmes enceintes de ne pas dépasser 200 mg de caféine par jour.

En l’absence d’études plus rassurantes, et au nom du principe de précaution, le scientifique irlandais recommande donc aux femmes enceintes de limiter au maximum leur consommation de caféine.

On pourra par exemple prendre un thé vert, moins riche en caféine, plutôt qu’un thé noir, ou même choisir une boisson au rooibos, arbuste d’Afrique du Sud dénué de caféine. Notons que d’autres plantes, aliments et boissons contiennent de la caféine : c’est le cas du Coca-cola, du maté, du Redbull, du chocolat et du cacao pur.

Source : The Conversation

À lire aussi

Source : Voir

Blablaweb