Hygiène dentaire : l’erreur de 40% des enfants avec le dentifrice

Selon un rapport du Center for Disease Control américain, près de 40% des enfants n’utiliseraient pas le dentifrice correctement, ce qui pourrait à terme nuire à leur santé.


© istock

Si le lavage régulier des dents semble être acquis chez la majorité des enfants, aux États-Unis comme en France, l’usage du dentifrice serait encore inadapté, et des erreurs subsisteraient en termes d’hygiène dentaire des enfants. C’est en tout cas ce que constate le Center for Disease Control and prevention (CDC) des États-Unis, qui a publié un nouveau rapport sur le sujet.

Menée entre 2013 et 2016 auprès de plus de 5.000 enfants, l’analyse du CDC souligne que 38% des enfants utilisent trop de dentifrice pour se laver les dents. Or, dans ce cas précis, “le trop est l’ennemi du bien”, puisque le fluor du dentifrice pourrait endommager l’émail dentaire lorsqu’il est présent en trop grande quantité. En outre, le surplus de dentifrice risque d’être avalé par les enfants, alors même que ce produit d’hygiène n’est pas conçu pour cela.

Les enfants âgés de moins de trois ans doivent utiliser un morceau [de dentifrice] de la taille d’un grain de riz et les enfants âgés de plus trois ans ne doivent pas utiliser plus que l’équivalent d’un pois (0,25 gramme) jusqu’à l’âge de six ans, moment auquel le réflexe de déglutition est suffisamment développé pour empêcher une ingestion accidentelle”, détaille le CDC dans son rapport.

L’étude révèle en outre que, dans la tranche d’âge allant de 3 à 6 ans, 49,2% des enfants utilisaient la bonne quantité de dentifrice, et que 12,4% en utilisaient trop peu. Par ailleurs, près de 80% des enfants de 3 à 15 ans avaient commencé à se brosser les dents plus tard que ce qui est recommandé, à savoir dans les six mois suivant l’apparition de la première dent. Et 34,2% des enfants interrogés ont indiqué ne se brosser les dents qu’une seule fois par jour, ce qui est insuffisant pour lutter contre les caries.

Les résultats suggèrent que les enfants et les adolescents se livrent quotidiennement à des pratiques préventives appropriées en matière de santé dentaire. Cependant, la mise en œuvre des recommandations n’est pas optimale”, nuancent les auteurs du rapport. Aussi invitent-ils les professionnels de santé et les parents à redoubler de vigilance afin que les enfants bénéficient de la meilleure hygiène dentaire possible.

Source : Science Alert

À lire aussi

Source : Voir

Blablaweb