Jesta (Koh-Lanta) enceinte : Angoisses, paranoïa…Confidences sur ses 1ers mois

Les finalistes de Koh-Lanta, l’île au trésor (2016, sur TF1) Jesta et Benoît ont annoncé une grande nouvelle à leurs fans sur leurs réseaux sociaux début janvier : ils vont devenir parents. La belle Toulousaine âgée de 26 ans est en effet enceinte de son premier enfant. Et depuis que c’est officiel, elle se plaît à partager les joies et les peines de cette grossesse sur les réseaux. Mais, pour que ses fans ne loupent rien, elle a pris la décision de créer un blog, vendredi 1er février 2019.

Son premier article est consacré à ses trois premiers mois de grossesse. La future mariée a tout d’abord rappelé que c’est en revenant de son voyage à New York avec Benoît qu’elle a découvert qu’elle attendait un bébé. « Je faisais des tests tous les jours, tellement nous attendions ce moment avec impatience« , a précisé Jesta. Si en découvrant le résultat du test de grossesse, elle n’a eu qu’une envie, sauter sur Benoît qui dormait encore pour lui annoncer la nouvelle, elle est finalement revenue sur cette décision pour lui offrir une annonce originale : « J’ai donc décidé dans la précipitation et sans beaucoup de moyen à disposition de lui écrire au rouge à lèvre rouge ‘P O S I T I F’ sur tout les miroirs de notre salon. Bien évidemment lorsqu’il se réveille, tête dans le c**, il ne voit pas les grosses traces de rouge à lèvre sur les miroirs… Les hommes ne sont pas très observateurs parfois mais je vous rassure il a quand même fini par le voir, quelle émotion !« 

Entre rires, larmes et « sentiments indescriptibles« , les tourtereaux étaient sur un petit nuage. Les semaines qui ont suivi n’ont toutefois pas été simples « physiquement, mais surtout psychologiquement » pour Jesta. Lors de son deuxième mois de grossesse, elle a eu « de vraies angoisses« . La raison ? Des fausses couches peuvent survenir dans les trois premiers mois et elle craignait d’en être victime : « Etant de nature stressée et très angoissée j’avais peur de me projeter, de tomber de haut et d’être déçue si cette grossesse n’aboutissait pas… Du coup pas facile de pouvoir savourer cette nouvelle pleinement et de le crier sur tous les toits. »

Mes hormones étaient en pleine ébullition

Jesta et Benoît ont donc pris la décision d’attendre l’écho des trois mois pour annoncer la nouvelle à leur famille et proches : « Il est vrai qu’entre états nauséeux, sautes d’humeurs à répétition, insomnies et grosses fatigues, j’ai vraiment senti que mes hormones étaient en pleine ébullition et mon corps en pleine création ! J’ai également appris que je n’étais pas immunisée contre la toxoplasmose (comme une grande majorité de femme d’ailleurs), ce qui a développé chez moi en quelque sorte une petite ‘paranoïa’ sur ce que j’avais le droit de manger ou non et ce qui était bon pour mon bébé ou non.« 

Ce qui a été « le plus compliqué à gérer » pour la future maman, c’est de devoir attendre trois mois pour faire une première échographie. Elle ne savait pas qu’une écho de datation (pour vérifier si le coeur du bébé bat et estimer la date de conception) était réalisée lors de la cinquième semaine.

« En aucun cas je ne pouvais savoir si mon bébé allait bien. (…) Mais dans tout ça, heureusement que j’avais Benoît pour me canaliser, me rassurer est être à mes petits soins (car oui les filles s’il y a bien un moment ou vous pouvez obtenir ce que vous voulez dans la limite du raisonnable bien sur, c’est maintenant Aha)« , a confié Jesta.

Il y a parfois des hauts et des bas…

Ce n’est que le 24 décembre que l’ancienne aventurière de TF1 a pu être rassurée. Il était enfin venu le moment de faire sa première échographie et son bébé se portait bien. Le jour du réveillon de Noël, les amoureux ont donc annoncé la nouvelle à leur famille et amis.

« Maintenant que tout le monde est au courant et que le bébé va bien, on débute la phase où l’on ne veut déjà plus voir ses pieds, et où l’on se regarde toutes les heures dans le miroir pour regarder si notre ventre a grossi pour notre plus grand bonheur. (…) Pour finir, rien n’est plus beau qu’être enceinte je vous le souhaite de tout mon coeur. Certes, il y a parfois des hauts et des bas, c’est pas de tout repos c’est sûr, mais porter la vie, partager ça avec sa moitié, voir les sourires sur les visages de ses proches, ce sont des sentiments de BONHEUR comme je n’en avais jamais connu auparavant« , a conclu Jesta.


Source : Voir

Blablaweb