Julien Clerc « un peu sévère » avec sa fille Vanille, qui sort son premier album

Avec une maman cavalière, Virginie Coupérie-Eiffel, et un papa chanteur, Julien Clerc, Vanille Clerc était prédestinée à une carrière d’artiste. Après avoir débuté au cirque en intégrant l’école de Fratellini à seulement 9 ans, où elle a appris la maîtrise des acrobaties, du jonglage et de l’équilibre, la jeune femme de 30 ans marche à présent dans les pas de son père.

Après plusieurs mois de préparation, son premier album Amazonia est attendu dans les bacs pour avril prochain. Vanille Clerc a enregistré cet opus inspiré des sons de la samba et de la bossa nova au Brésil durant trois semaines, entre São Paulo et Rio. Soutenue dans ce projet par son papa, elle se souvient pour Paris Match de la première fois où il est venu la voir sur scène. « Au début, il a été un peu sévère. La première fois qu’il est venu me voir sur scène, c’était en 2015, dans un bar du 11e arrondissement. J’avais un peu la pression. Il ne m’a pas brossée dans le sens du poil« , partage-t-elle. Malgré ce premier verdict difficile mais honnête, Vanille sait que « ses avis sont toujours constructifs. » Et bien que son papa soit une star, elle a préféré se construire seule, sans s’aider de sa notoriété pour se lancer. Une démarche approuvée par Julien Clerc : « Il m’a mise en garde tout en m’encourageant. Jamais il n’a essayé de favoriser ma carrière. Il me laisse faire mon truc dans mon coin.« 

L’originalité de son prénom

Issue d’une fratrie recomposée – Angèle (44 ans, fille de Miou-Miou et de Patrick Dewaere que Julien Clerc a adoptée à sa demande en 1992), Jeanne (40 ans), née de la relation de Julien Clerc avec Miou-Miou et de Léonard (10 ans), né du mariage du chanteur avec Hélène Grémillon, et Barnabé (né en 1997), des mêmes parents qu’elle –, Vanille Clerc a parfois dû faire face à la méchanceté à cause de l’originalité de son prénom. « Petite, j’avais l’impression de sentir bon même si, dans la cour de récré, j’avais le droit à quelques moqueries du genre : ‘Et ton frère, il s’appelle chocolat ?‘ Au départ, la fille de Virginie Coupérie-Eiffel et Julien Clerc s’appelait Elisa-Vanille pour satisfaire l’état civil jusqu’à ce que son père fasse intervenir ses avocats pour faire changer son prénom.

L’intégralité de l’interview de Julien Clerc est à découvrir dans Paris Match en kiosques le 31 janvier 2019.


Source : Voir

Blablaweb