Keira Knightley en difficulté dans son rôle de maman : « C’est trop dur »

Réputée pour son franc-parler déroutant, elle qui n’avait pas hésité à détailler de façon graphique son accouchement afin de contrer les fausses images véhiculées par la société et les médias, Keira Knightley vient de donner une nouvelle interview franche et sincère dans laquelle elle se confie sur son travail de comédienne mais aussi sur la maternité.

Maman d’une petite Edie (4 ans en mai et parfois interdite de films Disney) dont le papa est le musicien James Righton (dont elle partage la vie depuis plus de sept ans et qu’elle avait épousé en 2013), l’actrice de 33 ans a admis le 7 janvier 2019 au magazine Balance que son rôle de maman était de loin le plus complexe et le plus exigeant. Sans ciller, la star anglaise affirme ce que beaucoup de mères n’osent pas dire aussi directement : élever un enfant est parfois synonyme de folie.

« Je ne pense pas que nous accordions suffisamment de crédit aux femmes pour le marathon physique et émotionnel qu’elles vivent lorsqu’elles deviennent mères. Je viens d’un milieu privilégié incroyable. J’ai un système de soutien formidable. J’ai été incroyablement chanceuse dans ma carrière, je peux me permettre de faire garder mon enfant, et pourtant je trouve toujours que c’est vraiment p***** de difficile. Il n’y a pas de problème à le dire. Cela ne signifie pas que je n’aime pas mon enfant, mais que je reconnais que la privation de sommeil, les changements hormonaux, le changement dans la relation avec mon partenaire sont autant de choses qui me font sentir comme si j’échouais tous les jours. Je dois me rappeler que je n’ai pas échoué, je fais juste ce que je peux, mais ce n’est pas facile« , a-t-elle déclaré.

Une chose semble certaine, Keira Knightley ne risque pas de donner un petit frère ou une petite soeur à Edie dans l’immédiat. Mais le fera-t-elle même un jour ? Également interviewée par nos confrères de Gala (numéro paru le 10 janvier), la comédienne a assuré qu’elle n’était pas du tout prête à avoir un autre enfant. « Non mais ça ne va pas la tête ? Mon Dieu ! Vous croyez que c’est aussi facile que ça, une grossesse et un accouchement ?« , a-t-elle tranché. Nous voilà prévenus.


Source : Voir

Blablaweb