La vérité sur le sexe : réponse à N. Portman sur l’idée de « terrorisme sexuel »

Nathamie Portman a fait un discours intéressant lors de la marche des femmes au mois de janvier concernant l’insécurité qui pèse sur nous lorsque l’on ose dévoiler un peu de notre sensualité.

Mais il y a un point que j’ai relevé et qui m’a gêné : lorsqu’elle dit que nous vivons dans un « environnement de terrorisme sexuel ».

Je pense que son discours aurait pu se passer de cette expression et être complété par un aspect fondamental qu’elle n’a pas évoqué.

Je pense qu’il n’y a pas de terrorisme sexuel, mais qu’il y a une problématique fondamentale d’absence totale d’éducation sexuelle.

Pour poser le cadre, on vit dans une société très Paradoxale :

Dans la rue, on ose pas sortir en mini jupe et en décolleté par crainte de se faire brancher, insulter, agresser… On s’offusque des regards masculins et on crie au « non je ne suis pas un objet sexuel »

Par contre, sur Internet on s’exhibe de plus en plus vulgairement, des stars et des chanteuses montrent l’exemple aux plus jeunes en simulant des attitudes plus sexuelles que sensuelles, des semblants de masturbation sur scène etc

Peut être que les hommes ne savent pas faire la différence entre ce qu’ils voient sur le Net et ce qu’ils voient dans la rue… Après tout si les femmes peuvent être chaudasses dans le monde virtuel, elles le seront surement aussi dans le monde réel…

Alors à qui la faute ? ce sont les hommes qui sont tous de stupides prédateurs incapables de réfléchir plus loin que le bout de leur sexe ou les femmes qui sont toutes des salopes à s’exhiber vulgairement devant le monde entier virtuel ?

Ni l’un ni l’autre, nous sommes tous responsables de cette société où les évolutions transgénérationnelles et technologiques sont allées plus vite que l’éducation qui elle, est restée bloquée aux années 1900.

Si on réféchit bien, il n’y a pas de terrorisme, il y a un certain nombre de pervers (qui ne représente pas tous les hommes) comme il y en a toujours eu : combien de nos grands mères et arrières grands mères ont été violées, combien d’abus sans nom comis pendant les guerres etc… il n’y a pas plus de terrorisme sexuel auj qu’avant… La différence aujourd’hui, c’est qu’il y a plus de liberté d’expression, dans le bon sens comme dans le mauvais : il y a les harceleurs qui abusent de cette liberté en toute impunité et les femmes qui en usent enfin pour les dénoncer. Du coup, ça pète !

Encore une fois, il y a là un sujet d’éducation : l’éducation sexuelle de nos enfants !! Et cela commence par l’apprentissage du respect du corps de l’autre, de la courtoisie et du bon usage de la liberté d’expression.

Parler de « terrorisme », c’est à la mode, ça fait plus de buzz pour les médias. Mais c’est négatif et non constructif.

En vrai, nous devrions positiver et dire :

  • c’est génial, on ose enfin dénoncer les pervers, les langues se délient,
  • c’est génial, c’est une prise de conscience qu’il faut éduquer nos jeunes filles à la compréhension des comportements anormaux afin de leur permettre de réagir en cas d’abus.

Ce qui me gêne c’est qu’on s’indigne d’un bout de téton dans une pub à la télé et des princes charmants qui embrassent les princesses qui dorment mais personne ne s’indigne des accès libres à la pornographie sur Internet et du fait que nos enfants apprennent le sexe, dès le plus jeune âge sur ces visuels là et sur l’exemple de certaines stars qui placent la femme au rang de bout de viande… Aaaah non, on en parle surtout pas : parce que le sexe c’est encore tabou, ça reste « sale ». Alors on préfère fermer les yeux et laisser cette éducation par défaut se faire… Et maintenant on s’étonne du résultat en criant au terrorisme sexuel !!!

Nous, parents, adultes, nous devons reprendre le contrôle de cette éducation. Ne pas avoir peur d’en parler, transmettre les vrais messages, les vrais valeurs, expliquer tout ce qui fait la beauté de la sexualité : une relation consentie, désirée, faite de sensualité, d’attractions physiques réciproques, parfois puissantes mais jamais dans un seul sens, jamais dans la maltraitance, jamais dans la douleur, jamais dans l’humiliation

La beauté de la sexualité, c’est le plaisir charnel, c’est la jouissance, c’est la rencontre des corps qui s’électrisent et qui créent un feu d’artifice

Expliquer que sur les sites porno ce n’est pas la représentation de la réalité, que ce ne sont pas des schémas sexuels à suivre tête baissée car chaque individu est différent et qu’il faut avant tout apprendre à connaître le corps de son/sa partenaire : toutes les femmes ne sont pas identiques dans la sexualité, toutes ne peuvent pas se contorsionner, toutes n’apprécient pas forcément qu’on leur mette les doigts dans la bouche, toutes n’apprécient pas forcément qu’on pénètre dans certaines profondeurs de leurs corps, toutes n’apprécient pas forcément de recevoir le fruit de la jouissance masculine en pleine figure, toutes n’apprécient pas forcément qu’on leur crache dessus, qu’on les étrangle ou qu’on leur tire les cheveux pendant le rapport… Ce n’est pas parce que ça se fait dans les films X que ça marche pour tout le monde et dès le premier soir. Ce n’est pas ça la sexualité pour TOUS les êtres humains, bien au contraire…

Quand est ce que les parents et le système éducatif vont se réveiller pour parler du sexe sans tabou :

  • pour que nos fils ne deviennent pas de ridicules imitateurs de films pornos, des performeurs sexuels qui ne savent plus ce que ce que veulent dire désir, plaisir et sensualité.
  • pour que nos filles sachent exprimer aux hommes et sans crainte ce qu’elles veulent ou non, pour qu’elles prennent leur pied sans culpabilité quand elles le désirent et qu’elles puissent réagir, se défendre et dénoncer sans honte en cas d’abus.

Pour moi il n’y a pas de terrorisme sexuel, il y a une problématique d’éducation sexuelle historique qui explose enfin et ça c’est génial ! Il n’y a rien de terrorisant là dedans, il n’y a qu’une immense évolution qui est en marche…

Voyons comment aider les parents à parler de sexualité avec leurs enfants, voyons comment introduire l’éducation sexuelle au collège, en intégrant les spécificités d’aujourd’hui notamment liées à Internet et au star-system.

Et si les personnes d’influence qui élèvent leur voix dans des discours pouvaient proposer des actions concrètes et constructives pour faire bouger les choses ce serait encore mieux !

♣ Les filles que pensez vous de ce sujet ? Il est temps d’en parler non ?

La vérité sur le sexe : réponse à N. Portman sur l’idée de « terrorisme sexuel » was last modified: mars 8th, 2018 by Loren

Source : Voir

Blablaweb