Le regard des autres… on s’en cogne ou pas ?

Hello tout le monde, dans cette vidéo j’avais envie d’aborder la question du regard des autres car bien trop souvent celui-ci créée des freins qui entravent notre liberté d’action. (petite parenthèse  : dans la vidéo, je viens de finir mon footing donc je suis toute en sueur… désolée^^).

Ce fameux regard des autres… celui qui nous bloque, qui nous rend pudique, craintif, celui qui fait qu’on n’ose pas, qu’on se retient par peur d’être jugée…

Alors j’ai une petite question pour toi : c’est quand la dernière fois que tu t’es empêchée de réaliser quelque chose par peur de ce que les autres pourraient dire et penser de toi ? Quelle était cette action que tu n’as pas engagé par crainte du regard et du jugement des autres ?

Quelle aurait été la conséquence concrète dans ta vie si tu avais poursuivi ta première volonté et si les autres t’avaient rejeté, critiqué ? Aurait-elle été dramatique ? Ton désir n’est-il pas plus important que la façon dont les autres peuvent réagir face à ton choix ?

Certes, il est important de se préoccuper de ce que ressentent les autres et d’être bienveillant avec autrui mais accorder de l’importance à ce qu’ils pensent de toi n’a rien à voir avec être altruiste. C’est au contraire, s’attacher à son égo et craindre de le bousculer…

Parce que finalement, on a peur de quoi ? D’être humiliée et de se sentir rejetée ? Problème d’égo.

La question du regard des autres est donc en réalité intimement liée à l’égo et à notre propre regard sur nous même. Car c’est, au fond, ce point là qui est le plus difficile à régler… Quand on en a fini avec la peur du regard des autres, on a déjà fait un pas primordial car il faut ensuite se confronter au plus essentiel : le regard sur soi même ou autrement dit, l’estime de soi.

En effet, le véritable ennemi ce n’est pas « les autres », mais le regard que l’on porte sur nous même.

Quand j’étais à la fac, mes amis me surnommaient PDH… ce qui signifie « point de honte »… Parce que j’étais 100% moi même, complètement dingue à rigoler tout le temps et à faire la clown. Je m’en fichais royalement de me payer la honte. On m’aime ou on ne m’aime pas, ça m’est égal car je ne peux rien y faire… En revanche, j’avais un véritable problème avec mon propre regard sur moi même, extrêmement exigeante et je n’aimais pas mon image. Je ne me trouvais jamais à la hauteur à tous les niveaux. Ce n’était pas par rapport aux autres mais dans mon seul regard. Et celui-ci est très dangereux, il est destructeur…

La question du regard des autres est donc un faux problème car il pose en réalité la problématique de ton propre regard sur toi même… Est ce que tu t’acceptes avec tes particularités ou non, quand bien même ces spécificités ne plaisent pas à ton entourage ? Est-ce que tu assumes ou non ces traits de personnalité qui te caractérisent et pour lesquels les autres se moquent…?

Lorsque tu es bien avec qui tu es, que tu es en phase avec ta façon d’être, non seulement le regard des autres n’a plus d’impact sur ton estime personnelle mais en plus tu peux aller beaucoup plus loin dans la réalisation de tes désirs et t’épanouir pleinement.

♣ Alors dis moi, est ce que tu as déjà renoncé à quelque chose par crainte du regard des autres ? Penses tu pouvoir désormais t’en détacher ?

Le regard des autres… on s’en cogne ou pas ? was last modified: février 10th, 2018 by Loren

Source : Voir

Blablaweb