Le rétinol, un actif à utiliser avec précaution

C’est l’un des meilleurs actifs anti-âge sur le marché, mais gare aux irritations en cas d’application inadéquate.

Le monde de la beauté est unanime : plus de 25 ans après son arrivée sur le marché des cosmétiques, le rétinol reste l’un des meilleurs actifs anti-âge disponibles. Même s’il n’a plus l’attrait de la nouveauté, il continue d’être utilisé par de nombreux laboratoires dans leurs formules. « Les recherches ont montré que le rétinol est un des actifs anti-âge les plus puissants », indique Véronique Ros, directrice de la formation chez Filorga. « De nombreuses molécules sont sorties ensuite, mais on se rend compte que finalement il n’y a pas plus efficace que le rétinol », abonde Nathalie Broussard, directrice scientifique de Shiseido.  

LIRE AUSSI >> Votre peau mérite un double nettoyage  

Le rétinol appartient à la famille des rétinoïdes, composés chimiques dérivés de la vitamine A. Largement étudiée, son action multiple sur les signes visibles du vieillissement de la peau en a fait un produit de référence. Rides, taches, perte de fermeté, éclat : le rétinol agit sur tous les tableaux. « Il favorise la régénération cellulaire, donnant un grain de peau plus lisse, des pores resserrées, une atténuation des taches pigmentaires », poursuit Véronique Ros. 

Son pouvoir anti-âge ne s’arrête pas en surface, il agit aussi au niveau du derme, dont il renforce la structure. « Il stimule la production des fibroblastes, d’acide hyaluronique, de collagène et d’élastine », indique Nathalie Broussard. Les résultats peuvent apparaître dès quatre semaines d’utilisation : la peau retrouve souplesse et élasticité, l’apparence des rides et ridules est visiblement diminuée.  

Retinol Ceramide Capsules Sérum de Nuit, Elizabeth Arden, à partir de 49,99 euros.

Retinol Ceramide Capsules Sérum de Nuit, Elizabeth Arden, à partir de 49,99 euros.

Courtesy of Elizabeth Arden

MultiVitamin Power Serum, Dermalogica, 84 euros.

MultiVitamin Power Serum, Dermalogica, 84 euros.

Courtesy of Dermalogica

Pour décupler ses propriétés, de nombreuses marques choisissent de lui adjoindre les services d’autres actifs anti-âge. Pour la dermatologue Nadine Pomarède, du Dermo Medical Center à Paris, « il peut être associé à l’acide hyaluronique, ou à la vitamine C, en particulier pour les femmes qui ont abusé du soleil ». « Associé à la vitamine C, c’est un duo de choc », souligne Véronique Ros. Puissant antioxydant, la vitamine C renforce l’action du rétinol tout en lui offrant une plus grande stabilité.  

LIRE AUSSI >> Peut-on inverser le processus de vieillissement ? 

Porté par les laboratoires RoC dans les années 1990, le rétinol a pourtant été mis sur la touche pendant quelques années. « Bien qu’il n’ait pas du tout les mêmes propriétés, il a pâti de l’essor de l’acide hyaluronique, qui est devenu l’actif de référence car toléré par tout le monde », explique Nathalie Broussard. 

Une réputation… irritante

Malgré ses vertus anti-âge et anti-acnéiques, le rétinol a en effet disparu des rayons car il a la réputation de ne pas convenir à tout le monde. Son utilisation intensive peut créer rougeurs, sécheresse, gonflement, surtout chez les peaux sensibles. Danielle, 41 ans, a fait une réaction à la suite d’une une prescription de rétinol par un dermatologue. « Dix jours après le début du traitement, je me suis réveillée avec le visage écarlate. Quelques jours plus tard, mon nez, mes joues et mon menton étaient couverts d’acné. Au bout de deux semaines, ma peau était rouge et enflée, elle tiraillait. J’ai arrêté le rétinol immédiatement », se souvient-elle.  

Une réaction au rétinol pur qui a aujourd’hui tendance à se raréfier : les progrès sur les formulations ont depuis permis à une nouvelle génération de produits, moins irritants, de sortir sur le marché. « On est soumis à une réglementation européenne avec des concentrations très faibles par rapport à ce qu’utilisent les dermatologues, souligne Véronique Ros. Les produits sont contrôlés, testés par des laboratoires indépendants, et si les tests cliniques ne sont pas bons, le produit ne sortira pas. On ne peut pas tricher. » 

Masque yeux lissant express Rétinol Pur, Shiseido, 76,99 euros.

Masque yeux lissant express Rétinol Pur, Shiseido, 76,99 euros.

Courtesy of Shiseido

Bio Retinoïd Concentré Anti-Âge, Ren Skincare, 60 euros.

Bio Retinoïd Concentré Anti-Âge, Ren Skincare, 60 euros.

Courtesy of REN

Comment l’utiliser sans risque

Que l’on ait la peau sensible ou non, mieux vaut prendre ses précautions avant de se lancer dans un traitement au rétinol. Véronique Ros recommande un usage raisonné, de préférence en cures : « Mieux vaut ne pas abuser des produits qui stimulent le renouvellement cellulaire. À force d’utiliser des substances à l’effet kératolytique, -c’est-à-dire qui éliminent la couche de kératine de la peau- on peut rendre sa peau sensible et réactive. » On se méfie notamment du soleil : si l’on applique un produit contenant du rétinol le matin, le SPF est obligatoire. « Il faut toujours combiner une crème solaire haute protection pour éviter toute réaction », insiste-t-elle. Sinon, mieux vaut opter pour une application le soir, surtout pendant les périodes estivales ou de fort ensoleillement. 

S’il on a une peau sensible, on peut commencer par utiliser le rétinol deux à trois fois par semaine, plutôt le soir, puis progressivement augmenter la fréquence pour arriver à une application quotidienne. « Attention au surdosage », prévient Nathalie Broussard. Vérifier sur les étiquettes que les autres produits que l’on utilise n’en contiennent pas.  

Enfin, afin de profiter au mieux de l’action produit, on fait particulièrement attention au conditionnement. L’actif étant très sensible à l’air et la lumière, on cherche des produits dont l’emballage est opaque et sous vide. L’option la plus sûre ? Des capsules à usage unique, comme celles du sérum de nuit d’Elizabeth Arden. 

Chez The Ordinary, marque réputée pour ses sérums abordables, on propose des formules contenant 0.2, 0.5 et 1% de rétinol pur, mais on les déconseille aux peaux sensibles en raison des risques d’irritation. La marque préfère mettre en avant d’autres produits, tels que le Granactive Retinoid 2 % ou Granactive Retinoid 5 %, utilisant des technologies plus récentes qui imitent les effets visibles du rétinol sans causer d’irritation de la peau. Il peut s’agir d’autres formes de rétinoïdes, comme l’hydroxypinacolone rétinoate, le rétinylaldéhyde, le rétinyl palmitate ou encore le bakuchiol, un extrait de plante utilisée en Ayurveda. Une solution idéale pour les peaux sensibles. 

Source : Voir

Blablaweb