Les beaux chapeaux de Kiriko Sato


J’ai rencontré cette jeune créatrice adorable, chapelière (modiste), parce que j’ai eu un vrai coup de coeur pour son savoir faire et son style. Ses chapeaux sont uniques, je vous laisse découvrir en vidéo.

1- Kiriko, tu es d’origine japonaise, qu’est-ce qui a fait que tu as préféré la France pour développer ton activité, tu as été formée ici ?

J’ai fait mes études de styliste/modéliste au Japon à Nagoya où je suis née. Puis j’ai été styliste pour des collections enfant et après pour des collections femme à Tokyo. C’était dans des grosses entreprises. Pendant ces années, je me demandais tous les jours : « Est-ce que c’est ça ce que je voudrais vraiment faire toute ma vie ? ». Donc j’ai décidé de partir voir ce qui se passe ailleurs. Depuis mon enfance, je voulais venir à Paris, la capitale de la Mode, c’est un peut cliché. Mais c’est pour cela que je suis venue.

2- Comment définis-tu ton ADN, qu’est ce qui caractérise ta marque ?

Le défi de ma marque est de créer quelque chose qu’on a jamais vu, à ma façon.

Mon univers est très minimal avec une touche de folie. Les artistes qui m’inspirent sont, Malevitch, Lissitzky, Magritte, Dali… Mes chapeaux sont une sorte d’interprétation avec la capacité des matières.

3- Peux tu nous parler de ta signature, ce qui fait ta différence ?

La signature de ma marque, c’est le chapeau Phileas. Je voulais faire un Fedora qu’on avait jamais vu !

J’ai créé ça à partir d’un moule en jute. Ensuite, j’ai demandé à un artisan de traduire ça dans un moule en bois. C’est la seule personne à qui je peux demander ce travail unique sur Paris.

4- Qu’est ce qui a fait ta force pendant ton parcours, qui t’a permis d’atteindre ton but ?

J’ai pu rencontré plein d’amis qui aiment ma marque et qui me soutiennent. Si je n’étais pas avec eux, je ne serais jamais arrivée là où j’en suis maintenant.

5- Qu’est ce que tu nous conseilles pour cet hiver ?

Cet hiver, le grand bord revient à la mode !

J’ai sorti un modèle spécial du chapeau Phileas (iconique de la marque) pour le pop-up store Kuuki Yomenai jusqu’au 4 novembre, dans une version à bord plat cette fois. Il est en exclusivité dans ce shop pour le moment. Venez essayer !

J’ai aussi inventé un bonnet en feutre pour cet hiver. Le haut de la calotte est en feutre de lapin et la partie maille est en laine Loro Piana, tricotée en France.

Il est tout chaud et surtout très facile à porter. Avec un jean en version casual ou avec une robe très chic, il donne un superbe effet.

6- Ce bonnet est offert dans le cadre d’un concours Instagram (du 22 au 27 octobre)

Venez suivre le compte @soyonselegantes sur Instagram pour participer au concours et tenter de recevoir ce beau bonnet d’une valeur de 250€. La gagnante recevra son bonnet avant Noel !

Je viens de lancer une campagne pour ce bonnet « fabriqué à la demande ». Vous commandez avant le 8 novembre et vous le recevez avant Noël. Je pense que tout le monde a déjà entendu le mot précommande mais la plupart des gens ne connaissent pas exactement ce que c’est. C’est une bonne solution pour lutter contre surconsommation en ne fabriquant que ce qui est commandé. Pour que vous puissiez tester ce concept, je fais un prix spécial pendant cette offre !

 

Les beaux chapeaux de Kiriko Sato was last modified: octobre 22nd, 2018 by Loren

Source : Voir

Blablaweb