Macha Méril se souvient de Michel Legrand : « Il a réussi sa vie et sa mort »

Cela fait un mois et demi que Michel Legrand, mort à 86 ans, a été inhumé au cimetière du Père-Lachaise. Son épouse Macha Méril veut faire connaître et reconnaître son oeuvre à sa juste de valeur. Plusieurs projets d’envergure, avec le coup de pouce de la première dame Brigitte Macron, sont en cours.

Dans une grande interview au Parisien, en kiosques ce 19 mars 2019, Macha Méril se souvient de Michel Legrand comme d’un artiste « flamboyant » qui aura été « heureux jusqu’au bout« . Elle parle de leur mariage, en 2014, comme d’un « défi à tout » et plus particulièrement à la « vieillesse« . « J’ai parlé avec lui jusqu’au dernier moment. Il est parti dans une sorte d’apothéose. C’est ce qui me console le plus. Un monsieur fatigué, diminué, dans un fauteuil, ce n’était pas lui. Bien sûr que je suis horriblement triste, mais je ne suis pas abattue. Car il a réussi sa vie et sa mort. D’ailleurs, il n’est pas mort, il est là. Sa musique est là.« 

Bien sûr que je suis horriblement triste, mais je ne suis pas abattue.

Macha Méril est en mission pour l’oeuvre de Michel Legrand. Il s’agit d’abord de réparer un certain désamour. Les trois concertos, par exemple, n’ont jamais été joués à la Philharmonie. Malaimé et incompris, il s’est exilé aux États-Unis où il a été accueilli à bras ouverts : « En France, avoir du succès, des Oscars et du pognon, c’est impardonnable« , résume l’actrice.

Quand elle a reçu, quinze jours seulement après les obsèques, un coup de fil du Théâtre de Poche-Montparnasse pour créer un spectacle autour des musiques de Michel Legrand, Macha Méril a accueilli cette proposition avec beaucoup de joie : « J’ai trouvé formidable que ce soit tout de suite. Ça y est, on va enfin comprendre la place considérable de Michel, enfin lui rendre justice sur ce qu’il a toujours essayé de faire : exploser les frontières entre les musiques. » Michel for Ever se joue du 26 mars au 13 avril puis du 25 mai au 14 juillet. Ce n’est pas tout, les 17 et 18 avril, deux concerts hommages seront donnés au Grand Rex avec la participation de Natalie Dessay, qui fut une complice artistique du compositeur, ou encore de l’immense Nana Mouskouri.

Avec l’aide de Stéphane Lerouge, biographe de Michel Legrand, Macha Méril a le projet de créer un festival de musiques de films et de comédies musicales dont elle espère que la première édition aura lieu au printemps 2020. La maison de Michel Legrand à Montargis pourrait être transformée en fondation, l’actrice évoque une « petite villa Médicis » qui accueillerait des artistes, des concerts et des projections. Il s’agit aussi de numériser toutes les partitions de l’artiste, qui écrivait à la main, un travail de titan pour lequel Macha Méril reçoit le soutien du ministère de la Culture. Comme elle l’avait confié le 28 février 2019 dans À la bonne heure, l’émission de Stéphane Bern sur RTL, la veuve de Michel Legrand bénéficie dans sa mission de la bienveillance de la première dame. À ce propos, dans Le Parisien, Macha Méril ajoute : « Brigitte Macron m’a reçue à l’Élysée et a compris qu’il y avait eu une petite injustice autour de Michel.« 


Source : Voir

Blablaweb