Marlène (Mariés au premier regard 3) au coeur d’une polémique : La prod’ réagit

La séquence a choqué de nombreux téléspectateurs de M6. Lundi 11 février 2019 était diffusé le premier épisode de Mariés au premier regard 3. Nous avons notamment fait la connaissance de Marlène, une assistante maternelle de 30 ans.

Lors de l’épisode, elle explique qu’elle avait été quittée par un ex à cause de ses formes et qu’elle craignait que son potentiel futur mari ne les accepte pas. Après cela, on l’a découverte en plein essayages de robes de mariées. Et les premières ne lui allaient pas du tout. Sur le Web, plusieurs internautes ont donc accusé la production d’avoir humilié Marlène. Des accusations auxquelles la productrice Kamila Fiévet-Paliès a répondu, auprès de nos confrères de 20 Minutes.

« On raconte la vérité. Ce qu’il s’est passé, c’est qu’elle a choisi des robes sur un catalogue, elle a dit sa taille, et elle ne rentre dans rien, et on a dû aller chercher des robes en urgence. C’est un moment très délicat pour elle qui pouvait avoir une incidence sur la suite, et d’ailleurs en a eu. À un moment donné, si on ne raconte pas toutes les étapes, on perd de l’authenticité du format et on n’est pas là pour raconter du rêve, s’est-elle justifiée, Quand elle essaie la première robe, elle dit que c’est celle-là, et elle n’essaie pas les deux autres. Nous n’avions donc rien d’autre à montrer.« 

Lors d’une interview pour Purepeople, Marlène a quant à elle dévoilé le processus de la production pour le choix des robes : « On choisit les robes dans un catalogue en fait. On peut pré-sélectionner celles qui nous plaisent. Ce qu’on ne voit pas, c’est qu’on était dans un showroom, pas dans un magasin de mariées. C’est pour ça que j’ai eu quelques soucis avec mes robes au début. Il n’y avait pas beaucoup de robes de disponibles en fait, alors que dans un magasin on peut toujours trouver des robes à notre taille. Mais là, c’était des robes que j’avais déjà pré-sectionnées.« 


Source : Voir

Blablaweb