Michael Jackson : Le docu choc bientôt en télé, la chaîne traînée en justice

Près d’un mois après la diffusion choc du documentaire Leaving Neverland au Festival de Sundance, les représentants de Michael Jackson poursuivent le groupe HBO en justice. Selon les informations de TMZ publiées ce 22 février 2019, ils estiment que ce film accablant pourrait leur coûter plus de 100 millions de dollars de dommages et intérêts.

Les représentants en charge de l’héritage du King of Pop avancent qu’HBO avait signé un accord de non-dénigrement avec la star en 1992, lorsque la chaîne avait diffusé son concert Michael Jackson Live in Bucharest: The Dangerous Tour. Un contrat qui stipulait alors : « HBO ne doit faire aucune remarque dénigrant la star ou ses représentants, ses pratiques commerciales ou faire quoi que ce soit qui puisse nuire ou dénigrer l’artiste ou faire en sorte que sa réputation ou son image publique soit diminuée. »

De son côté, HBO a répondu : « Malgré les efforts désespérés déployés pour saper le film, nos plans restent inchangés. HBO ira de l’avant avec la diffusion de Leaving Neverland, le documentaire en deux parties, les 3 et 4 mars. Cela permettra à chacun de juger par lui-même le film et ses revendications. » Que les futurs spectateurs soient prévenus : la diffusion en avant-première du documentaire en janvier dernier avait choqué une grande partie du public. « Leaving Neverland est un film d’horreur. Une histoire intime, crédible, parfois sexuellement explicite, de deux garçons qui sont devenus les ‘amis spéciaux’ de Michael Jackson, c’est-à-dire ses amants, sans que leurs parents en soient conscients. Jackson était un démon, un prédateur, un monstre« , avait alors commenté le reporter américain Jeff Wells sur Twitter après avoir vu le film.

Le documentaire de Dan Reed s’efforce de prouver la culpabilité de Michael Jackson en se basant sur les témoignages de Wade Robson et James Safechuck. Le premier, un chorégraphe australien de 36 ans, affirme avoir été victime d’abus de la part de la star de 7 et 14 ans, lorsqu’il se rendait dans le ranch de Neverland. Le second, un quadragénaire, aurait quant à lui subi la même chose au même âge, lorsqu’il était un jeune acteur. Une version des faits récemment appuyées par le témoignage scabreux d’une ancienne femme de ménage du King of Pop.

 


Source : Voir

Blablaweb