Michael Jackson, « un démon » pédophile ? Leaving Neverland, le docu « perturbant »…

Le documentaire s’efforce de prouver la culpabilité du chanteur en se basant sur les témoignages de Wade Robson et James Safechuck. Le premier, un chorégraphe australien de 36 ans, affirme avoir été victime d’abus de la part de la star entre 7 et 14 ans, lorsqu’il se rendait dans son ranch de Neverland. Le second, un quadragénaire, aurait quant à lui subi la même chose au même âge, lorsqu’il était un jeune acteur. « Leaving Neverland est un film d’horreur – une histoire intime, crédible, parfois sexuellement explicite, de deux garçons qui sont devenus les « amis spéciaux » de Michael Jackson – c’est-à-dire, amants – sans que leurs parents en soient conscients. Jackson était un démon, un prédateur, un monstre« , a commenté le reporter américain Jeff Wells sur Twitter après avoir vu le film.

« Parmi les nombreuses révélations de Leaving Neverland : MJ a donné à ses jeunes victimes des bijoux en échange d’actes sexuels et a même mis en scène un faux mariage avec échange de voeux et bague en diamant, a écrit un journaliste d’USA Today sur le réseau social. Beaucoup de parallèles entre les histoires des victimes : MJ les amenant à haïr leurs parents et les femmes en général, leur disant que Dieu les a réunis, puis les « chassant » pour des garçons plus jeunes. »

Des témoins « parjures » ?

De son vivant, Michael Jackson a toujours nié les multiples accusations de pédophilie. Depuis son décès survenu il y a maintenant près de dix ans, sa famille continue de nier en bloc. Taj Jackson, le neveu de la star et fils de Tito, a a témoigné sur Twitter : « Après des années de coaching et de recherches pour ces rôles, je suis sûr que Wade et Jimmy ont livré une performance digne des Oscars aujourd’hui. Aux médias : je vous prie de prendre dix minutes pour faire une recherche Google avant de condamner un homme innocent qui n’est plus là pour se défendre. » Selon le Daily Mail, suite à la diffusion de Leaving Neverland, les représentants de la famille Jackson ont qualifié les deux témoins de « parjures« , puisque l’un deux avait juridiquement soutenu le King of Pop lors de son procès pour agression sexuelle en 2005.


Source : Voir

Blablaweb