Mika, son père retenu en otage 8 mois : « Il est revenu barbu, amaigri… »

Si Mika est aujourd’hui ce chanteur accompli, il a par le passé dû faire face à des situations traumatisantes. Lors d’un entretien accordé à nos confrères du Monde, le juré de The Voice (TF1) raconte cet épisode qui a fait basculer tout son équilibre familial et social…

Alors que sa famille s’était installée à Paris pour fuir la guerre au Liban, son père, qui avait « un très bon job dans la finance« , est « envoyé par sa banque en voyages d’affaires au Koweït« . « Il s’est trouvé pris dans l’invasion du Koweït par Saddam Hussein, pendant la première guerre du Golfe, et a été retenu à l’ambassade américaine pendant huit mois. Nous n’avions pas de contact, juste un fax de temps en temps. La stabilité qu’on connaissait avec mes soeurs s’est alors écroulée« , raconte Mika.

Après ces longs mois passés en captivité, le père du chanteur n’était plus le même à son retour. « Il est revenu barbu, amaigri, ses yeux étaient différents. On ne l’a plus appelé ‘papa’ mais ‘Mike’, je ne sais pas pourquoi, poursuit l’interprète de Grace Kelly. Après le traumatisme qu’il avait vécu, il a eu du mal, il a été licencié. On a tout perdu. J’ai appris à gérer les huissiers : quand ils sonnent, dire qu’il n’y a pas d’adultes à la maison, qu’on ne peut pas ouvrir parce qu’on ne les connaît pas. » Puis vint le jour où ils ont dû quitter leur appartement situé dans le très chic 16ème arrondissement de Paris : « Mais à la quatrième visite, je les ai vus tout prendre chez nous, moi assis sur le canapé rouge. Je ne pardonnerai jamais à un système qui permet ça. Cette invasion dans ce qui est sacré, la maison. Cette punition injustifiée…« 

Un coup dur pour Mika et sa famille. Durant ce moment difficile, alors que son père était perdu et « de plus en plus silencieux« , il a pu compter sur la « détermination » de sa mère. « Un soir, on s’est entassés dans la Toyota Previa et on est partis à Londres. On a atterri dans un bed & breakfast. C’était censé être pour deux semaines, on est restés deux ans. Quand mon père ne gagnait pas assez de sous, ma mère travaillait en cuisine« , conclut-il.


Source : Voir

Blablaweb