Nagui : Célibat, « tête qui tourne »…. Confidences sur son « pétage de câble »

Depuis 1983, Nagui exerce le métier de présentateur. C’est sur Télé Monte Carlo qu’il a débuté en présentant l’émission Club 06. Une expérience qui a duré deux ans. Il est ensuite passé par M6 et RTL en 1987, TF1 en 1989 ou sur la cinquième chaîne en 1991. C’est en 1993 que le mari de Mélanie Page a fait ses débuts sur France 2 et aujourd’hui, il est l’un des animateurs emblématiques de la chaîne. Taratata, N’oubliez pas les paroles ou encore Tout le monde veut prendre sa place, on ne peut plus se passer de lui. Mais, avant d’accéder à ce succès, il a connu, comme beaucoup d’animateurs ou artistes, une traversée du désert.

Un événement qu’il explique, lors d’une interview pour nos confrères de Puremédias, par un « pétage de câble » : « J’ai en effet connu plusieurs périodes dans ma carrière. A partir de 1993, ça commence à être une belle histoire avec Que le meilleur gagne, Taratata et puis N’oubliez pas votre brosse à dents. Mais après, pétage de câble total ! Je suis le maître du monde. Célibataire, la tête qui tourne dès qu’il y a une jupe qui passe, aucune stabilité, beaucoup de suffisance et beaucoup de : ‘Gérard réalise, Jean-Philippe éclaire, j’anime ! Ça va marcher !’ Bah non ! (rires).« 

Nagui explique ensuite que tant qu’une personne n’est pas tombée, elle ne se rend pas compte de la chance qu’elle a : « On a beau te dire 25 fois de ne pas toucher le four parce que c’est chaud, tant que tu n’as pas touché et que tu ne t’es pas brûlé, tu ne sais pas à quel point c’est chaud. C’était pareil pour moi. Tant qu’on ne s’est pas brûlé les ailes, tant qu’on n’a pas pété un câble, qu’on ne s’est pas fait tacler, quitter, tant qu’on n’a pas perdu un proche, on se croit immortel. Ce n’est qu’après avoir vécu cela qu’on relativise beaucoup de choses. Tu perds moins de temps à t’énerver avec des gens que tu n’aimes pas, et plus de temps à t’intéresser à des gens que tu aimes.« 


Source : Voir

Blablaweb