Olivier Minne face au harcèlement scolaire : « J’ai été la tête de turc… »

À l’occasion de la promotion de son livre Speakerine (paru le 31 octobre dernier aux éditions du Rocher), Olivier Minne a accepté de répondre aux questions de nos confrères du magazine Closer. En se replongeant dans ses souvenirs d’enfance, l’animateur de Fort Boyard (France 2) s’est remémoré le harcèlement dont il était la victime à l’école.

Questionné sur sa scolarité compliquée, Olivier Minne a confié : « Les moqueries n’ont pas été une constante. Mais à différentes périodes, j’ai été la tête de turc, car j’étais différent des autres garçons. Au lieu de jouer au foot ou aux billes à la récré, j’aimais faire de la corde à sauter ou de l’élastique avec les filles. Je trouvais ça beaucoup plus rigolo.« 

Et l’animateur d’aujourd’hui 51 ans de poursuivre sur son profil atypique d’alors : « J’étais un garçon un peu particulier. Je ne parlais pas beaucoup, j’étais très taciturne. Je le suis resté, moi qui exerce pourtant un métier de bavardage. Je ne suis pas un type très rigolo, sous des dehors de youp la boum ! Enfant, j’observais beaucoup et les oiseaux me fascinaient. Reconstituer leurs corps os par os me prenait un temps incroyable, mais j’adorais ça. »

Déjà interrogé par Télé Loisirs sur cette enfance parfois difficile, Olivier Minne avait confié en octobre 2016 : « Une année, les autres gamins se moquaient de moi tout le temps. À l’époque, j’étais petit, fin et pas bagarreur, je ne pouvais pas me défendre… J’ai grandi d’un coup à 17 ans !« 

Une interview à découvrir en intégralité dans Télé Loisirs, actuellement en kiosques.


Source : Voir

Blablaweb