Pretty Little Liars : Un acteur emblématique fait son coming-out bisexuel

Tyler Blackburn a trouvé le courage de dire qui il est réellement à ses milliers de fans. L’illustre interprète de Caleb Rivers dans la série Pretty Little Liars a fait son coming-out dans les colonnes du magazine américain The Advocate, le 19 avril 2019. « Je suis queer. Je m’identifie comme bisexuel depuis l’adolescence. Je veux juste me sentir bien dans ma peau, mon esprit et mon coeur« , a t-il confié. Il dit avoir longtemps « lutté » contre son attirance pour les hommes.

Comme beaucoup d’adolescents qui se cherchent encore, cela lui a valu des années de harcèlement, lorsqu’il était au collège. « J’avais l’impression qu’on me prenait, petit à petit, mon âme. Je déjeunais seul dans ma classe de biologie, je n’avais personne à qui parler (…) J’ai arrêté de faire tant de choses que j’aimais pour me sentir en sécurité. Lorsque vous devez littéralement censurer qui vous êtes pour vous sentir en sécurité, ça fait mal au coeur« , explique l’acteur de 32 ans, qui dit s’être « construit une carapace« , qu’il ne quitte plus.

Je veux vivre ma vérité

En tant que bisexuel, il a essuyé des critiques de la part des deux camps : « Au sein de la communauté homosexuelle, j’ai entendu beaucoup de choses sur le fait que la bisexualité est une échappatoire, une connerie ou une facilité. Ça m’est longtemps resté en tête car je sentais la pression de la part des deux camps, sur le fait de devoir être certain de ma sexualité. Pendant un bon moment, j’ai étouffé mon attirance pour les hommes. Ce n’est qu’à la fin de ma vingtaine, alors que Pretty Little Liars se terminait, que je me suis autorisé à la ressentir au lieu de la remettre en question, à l’explorer et à comprendre toute la vulnérabilité et l’aspect émotionnel liés à l’identité bisexuelle. »

Aujourd’hui, il avait besoin de s’assumer au grand jour et vivre sa sexualité comme il l’entend. « Je veux simplement vivre ma vérité, et me sentir bien d’expérimenter l’amour et l’amour de soi. J’aimerais être à l’aise avec l’idée de tenir la main de mon petit ami dans la rue et ne pas avoir à m’en inquiéter« , poursuit le passionné de yoga, avant de conclure : « Mon but est avant tout de me sentir aussi heureux que possible. Je veux juste me sentir libre. »


Source : Voir

Blablaweb