Prince Philip : à 97 ans le mari d’Elizabeth II renonce à son permis de conduire

C’est assez rare pour être souligné ! L’époux de la reine Elizabeth II, le prince Philip, le duc d’Edimbourg, a pris son courage à deux mains en décidant de rendre son permis de conduire l’obligeant ainsi à ne plus passer derrière le volant de sa Land Rover Freelander. Un choix sage et raisonnable, car il en allait de la santé du prince : « Après y avoir mûrement réfléchi, le duc d’Edimbourg a pris la décision de renoncer volontairement à son permis de conduire » a expliqué le palais de Buckingham. En effet, fin janvier, l’homme de 97 ans était impliqué dans un accident de voiture qui a d’ailleurs fait une blessée  La collision a eu lieu le 17 janvier près du domaine royal de Sandrigham, là où les souverains passent une bonne partie de leur hiver. L’imposante Land Rover du prince Phlip sortait d’une des allées du domaine et s’engageait sur la route lorsqu’elle a percuté une Kia et l’a renversée. Cette voiture était celle d’une jeune maman qui avait son enfant à l’arrière, et son amie Emma Fairweather sur le siège passager. Fort heureusement, les blessures étaient sa gravité : la conductrice a eu des coupures aux genoux et la passagère un poignet cassé, le bébé n’a rien eu.

Par la suite Emma Fairweather avait alors laissé parler sa déception et sa colère de n’avoir reçu aucune excuse de la part du prince Philip, qui lui s’en est tiré indemne. Le duc d’Edimbourg s’est alors attiré les foudres des médias britanniques -qui peuvent être très durs- pour son manque de responsabilité et pour ne pas avoir demandé le pardon des jeunes femmes sur le moment. C’est dans une lettre que l’homme a néanmoins formulé ses plus plates excuses : il se dit « profondément désolé ». A 97 ans, le prince Philip est aujourd’hui retraité depuis -seulement- un an et demi.

Source : Elle.fr

Blablaweb