Prince William méfiant envers Meghan Markle ? La critique qui aurait rendu le prince Harry furieux

Il y a quelques mois, on ne parlait que de ça : Meghan Markle et Kate Middleton  n’auraient pas de bonnes relations, et la duchesse de Sussex aurait même fait pleurer la duchesse de Cambridge. Une série de rumeurs qui a heureusement pris fin au bout de quelques semaines, quand les deux jeunes femmes sont apparues complices et très souriantes en célébrant Noël. C’est alors que des sources de Kensington Palace ont choisi de parler : la dispute royale n’a jamais concerné Kate et Meghan, mais bel et bien leurs célèbres maris ! Le prince William, qui serait particulièrement complice avec le prince George, se serait méfié de Meghan Markle, provoquant la colère de son frère. Et aujourd’hui, on en apprend plus.

En effet comme le rapporte l’édition américaine du site Cosmopolitan, l’experte royale Katie Nicholl, le prince William se serait posé des questions peu de temps avant le mariage entre le prince Harry et Meghan Markle :« William était inquiet en voyant la relation avancer si rapidement. Et étant très proche de Harry, il était probablement la seule personne suffisamment proche de lui pour lui dire ‘Ça progresse vite, est-ce que tu es sûr de toi ?’ Je pense que ce qui était voulu comme un conseil fraternel et bien intentionné a juste rendu Harry furieux. Harry est vraiment très protecteur envers Meghan. il a perçu ça comme une critique. Il l’a interprété comme une preuve que son frère n’était pas d’accord avec son mariage, et je pense que depuis leur relation n’est pas vraiment bonne ».  L’experte ajoute que le prince Harry, qui s’est récemment mis à la méditation, au sport et à une alimentation plus saine, a effectivement changé ses habitudes en fréquentant Meghan. Mais apparemment ça n’a pas totalement convaincu son grand frère ! Si on ajoute à ça les rumeurs selon lesquelles William et Harry seraient en froid avec Camilla Parker-Bowles, on peut dire que l’ambiance n’est pas toujours au beau fixe dans la famille royale britannique. Espérons qu’il ne s’agisse de ragots…

Source : Voir

Blablaweb