Voici ce qu’il se passe lorsque l’on se maquille trop

Le make-up… Il y a celles qui le bannissent et celles qui ne pourraient pas sortir sans en porter. Si chacune a trouvé sa routine, force est de constater que la tendance est à la superposition des couches. Base « perfectrice », fond de teint, anticernes, poudre fixante, blush, highligter, mascara, eye-liner… Un véritable layering sublimant. Mais quels sont conséquences sur notre peau et nos muqueuses ?

Des pores engorgés

Le fond de teint, de par sa composition, peut avoir un effet comédogène. Malgré un démaquillage soigné, des résidus peuvent être capturés dans les pores et les obstrués. Résultat, cela engendre des points noirs, des boutons, des réactions cutanées. 

Des infections

Tout nouveau cosmétique est contaminé par des bactéries dès lors qu’il est au contact de l’air et de la peau. Plus on utilise de maquillage, plus les contacts sont multipliés, plus les micro-organismes prolifèrent. On décuple cette exposition si l’on ne respecte pas les dates de péremption des cosmétiques. Résultat, on risque des infections. Nos confères de List indiquent d’ailleurs qu’il est important de ne pas prêter ses ustensiles de maquillage au risque de contracter des maux.

Des imperfections visibles

Plus on sollicite notre peau plus elle perd de son élasticité, de son collagène, et l’on doit mettre les bouchées doubles dans le domaine de l’ anti-âge. Le fait d’appliquer quotidiennement du maquillage a tendance à accentuer le vieillissement cutané prématuré. Les peaux fines et délicates du contour de l’œil et de la bouche sont les premières touchées. Par ailleurs, un cercle vicieux peut se mettre en place. Alors que l’on tente de camoufler certaines imperfections, ces dernières peuvent être encore plus visibles. L’excès de maquillage se loge dans les sillons des rides ou les boutons.

Une peau trop sèche

L’une des erreurs les plus fréquentes est d’utiliser le même maquillage été comme hiver. Or les besoins de la peau ne sont pas les mêmes durant la saison froide. L’application en excès de finis mat et poudré sur le visage et les lèvres peut entraîner un assèchement.

Une utilisation excessive de démaquillant

Le fait de beaucoup se maquiller entraîne forcément une utilisation accrue de démaquillant et de cotons pour retirer les excès. Et si on pensait à la planète en utilisant par exemple les cotons démaquillants lavables ?

Source : Elle.fr

Blablaweb