Vous avez été piqué par une tique ? Participez à la recherche !

L’Inra, l’institut Pasteur et quatre hôpitaux recherchent des volontaires pour participer à une étude sur les maladies transmises par les tiques.

Chaque année en Europe, 90 000 personnes contractent une maladie de Lyme. Cette infection transmise par les tiques est due à une bactérie, borrelia burgdorferi. Mais il est possible que d’autres microbes, connus ou inconnus, soient transmis lors de la piqûre. 

Si elle était vérifiée, cette hypothèse pourrait expliquer pourquoi certains patients, traitées par antibiotiques pour une maladie de Lyme, présentent encore des symptômes plus de six mois après.

Pour en savoir plus, l’Inra (Institut national d’agronomie), l’Institut Pasteur et quatre CHU (Besançon, Garches, Paris-Saint Antoine et Saint-Etienne) lancent le projet de recherche Ohticks. Cette étude est financée par l’Agence nationale de la recherche. 

L’équipe de scientifiques recherche des volontaires. Pour participer, il faut :

– avoir plus de 18 ans.

– signaler sa piqûre et envoyer sa tique piqueuse (ou la photo) avant même l’apparition des symptômes sur le site ou l’appli Signalement tique.

– puis, avoir des symptômes inexpliqués dans les six mois qui suivent cette piqûre.

– être en mesure de se déplacer régulièrement dans l’un des quatre CHU.

Plus d’infos sur le site dédié : www.ohticks.fr/recrutement

 

 

 

Source : Voir

Blablaweb